UXDE dot Net

Nous allons nous épanouir à nouveau (amélioration de soi)

Posté par dans

Nous allons nous épanouir à nouveau. Peu importe si nous le faisons à partir de quelques fissures, des marques de ces fissures qui sont laissées sur des surfaces qui ont été frappées par des vents ou des tempêtes. L’être humain a cette capacité, celle de l’amélioration personnelleLa première est de prolonger sans cesse ses feuilles, sa détermination et sa motivation à chercher à nouveau la lumière du soleil sur la ligne d’horizon.

Voltaire a dit que la vie est un naufrage devant lequel, même dans la pire des situations, nous avons les canots de sauvetage à portée de main. À cette idée suggérée par le célèbre représentant des Lumières, nous pourrions en ajouter une autre. Dans cette tentative de sortir des difficultés, nous trouvons souvent de nouvelles destinations, de nouvelles îles pleines de possibilités.

Faire face à la difficulté est plus qu’un simple voyage de résistance, cela nous permet souvent de nous découvrir aussi. Cependant, dans cet effort pour émerger, pour germer des fissures, tout le monde ne trouve pas les bonnes ressources ni même la volonté.

Tous les gens n’ont pas cette disposition naturelle à surmonter, à trouver ces nutriments psychologiques avec lesquels s’épanouir.

Réfléchissons à ce sujet pour comprendre un peu mieux en quoi consiste ce processus.

S’améliorer, c’est se rappeler que le ciel est toujours bleu

La figure la plus marquante dans le domaine du perfectionnement était Carl Rogers. Psychothérapeute et pionnier de l’approche thérapeutique humaniste, il a laissé une empreinte sur la psychologie basée sur cet optimisme vital capable de nous rappeler la valeur de l’être humain. Au lieu de se concentrer sur les zones pathologiques, s’est efforcé d’éveiller ses patients à leur plein potentiel, à leur pleine mesure.

Nous n’avons donc pas tort si nous considérons le Dr Rogers, comme le premier et authentique coach de l’histoire. Dans ses postulats, il y avait, par exemple, l’idée que nous avons tous une tendance actuelle. C’est-à-dire qu’il existe en nous une motivation presque innée de nous surpasser, de surmonter les difficultés pour nous développer, pour atteindre des objectifs, pour réaliser des buts et pour continuer à nous remettre en question en vue de nouveaux objectifs.

Vivre n’est pas seulement « survivre ». Nous aspirons à beaucoup plus, à nous épanouir de toutes les manières possibles : intellectuellement, émotionnellement, personnellement, affectivement et dans notre travail… Comme il l’a expliqué, la force de la vie ne s’abandonne que rarement.

Nous le voyons dans la nature, capable de se frayer un chemin parmi les pierres, parmi les sols gelés et les paysages arides. On le voit dans l’océan, avec des animaux vivant dans des profondeurs à haute pression et dans l’obscurité totale…

L’analogie du ciel bleu

Dans le domaine de la croissance personnelle, il existe une analogie qui est souvent utilisée. C’est cette ressource qui permet d’enseigner aux gens que, quelle que soit la noirceur du jour, Peu importe le nombre de nuages que nous voyons à l’horizon, il y aura toujours un endroit où le ciel aura cette brillante et parfaite teinte bleu turquoise.

Lorsque nous traversons des moments difficiles, dans nos esprits aussi, de gros nuages s’amoncellent. L’inquiétude, l’anxiété, l’angoisse et l’humeur sont presque les mêmes nimbostrata de gris qui précèdent toujours les tempêtes. Maintenant, dans ces moments-là, il vaut la peine de se souvenir qu’au-dessus de ces nuages, le ciel est toujours bleu…

Nous pouvons et devons les éviter. Nous le ferons pour être capables de penser clairement, de nous souvenir des priorités, d’élaborer des plans et des lignes de stratégie pour travailler sur notre bien-être, sur notre progrès.

Ciel bleu

Ciel bleu

Le perfectionnement, un épanouissement continu

L’amélioration de soi n’est pas quelque chose que nous faisons à un moment où nous sommes martelés par des difficultés. Ce n’est pas un acte de foi à faire dans les moments de crise. En fait, ce concept est un processus continu d’évolution, de progrès permanent dans une seule direction, celle de la réalisation de soi. Le même qu’Abraham Maslow a placé au sommet de sa pyramide des besoins humains.

L’objectif est donc de s’épanouir un peu plus chaque jour malgré le contexte, malgré les circonstances. Ainsi, ce que Carl Rogers a souligné dans ses théories, c’est que dans ce processus de « mise à jour », de renforcement de nos racines et d’extension de nos branches, il y a quelque chose que nous ne pouvons pas laisser de côté : se souvenir de ce que nous voulons dans la vie.

Fondamentalement, selon Rogers, il s’agirait pour trouver cette congruence entre le moi actuel et le moi idéal. Ce dernier vient toujours marquer nos désirs, nos motivations. C’est cette lumière à l’horizon qui devrait toujours nous guider pour nous surpasser un peu plus chaque jour.

Il est vrai qu’en période de complexité, nous devons donner beaucoup plus de nous-mêmes, mais Cette tâche de conquérir pas à pas notre plénitude, notre bonheur et notre épanouissement personnel, doit être constante. Non inflammable. Gardons cela à l’esprit.

« Les gens sont aussi beaux que les couchers de soleil, si on leur permet de l’être. En fait, si nous apprécions vraiment un coucher de soleil, c’est peut-être parce que nous ne pouvons pas le contrôler.

-Carl Rogers.

Comments are closed.