UXDE dot Net

Nous ne sommes pas dans une cellule d’isolement, mais nous marchons vers la vie

Posté par dans

La vie est pleine de faits et beaucoup d’entre eux sont sans intérêt ou significatifs, non pas parce qu’ils sont en eux-mêmes, mais parce qu’ils le sont pour chaque individu.

On ne peut pas nier que La menace COVID-19 a le statut de crise pour le mondeMais il est également vrai que chaque être humain sur la planète a une expérience absolument subjective de ce fait.

Chacun d’entre nous, enfants de cette niche écologique sur la terre, aura sa propre signification sur cette situation et avec elle mènera des actions conséquentes. La vérité est que nous pouvons marcher vers la vie, en dépit de ce qui se passe.

Un garçon qui regarde par la fenêtre

Une crise, une opportunité de changement

Comme toute crise, c’est une formidable opportunité de générer un changement – profond, non somptuaire -, une modification de la direction que prenait la société et d’essayer de réaliser comment nous vivons et combien nous sommes contradictoires.

Aujourd’hui, nous nous plaignons de l’isolement, mais en général, nous vivons dans l’isolement, et plus précisément dans l’isolement technologique. Nous nous sentons mal de ne pas pouvoir nous toucher, la vérité est que nous avons presque la phobie du contact et intercaler un ordinateur, une tablette ou un téléphone portable avec les autres.

Nous nous plaignons chaque fois que nous devons arrêter la vitesse du rythme dans lequel nous vivons et maintenant que nous sommes obligés de nous arrêter, nous nous plaignons encore et pire, nous ne savons pas quoi faire.

En ce temps d’enfermement, nous ne sommes pas Papillon sur l’île du Diable, ni Jack Nicholson dans le célèbre film Piégé sans issue. Ce est une période de soins personnels et de soins aux autres, une sorte de spa qui nous permet de nous détendre et nous donne un temps de réflexion, mais aussi d’actions concrètes pour marcher vers la vie.

Il s’agit de une période qui peut être mise à profit pour notre propre croissance, parce que chacun chez soi, avec ses proches, peut générer des microchangements qui, en s’unissant et en s’autonomisant avec les autres, engendreront un changement dans le monde. Oui, dans le monde et ce n’est pas délirant, c’est un effet domino positif, pas catastrophique.

Comment vivre de nos jours à la maison ?

Ainsi, pour faciliter la coexistence et cette période de quarantaine à la maison, les lignes directrices suivantes sont recommandées :

Parlez à vos proches

Inquiétez-vous et appelez votre familleLes personnes âgées, les grands-parents, les oncles et tantes, les parents, en particulier, constituent une population à risque. Ne les laissez pas seuls, prenez soin d’eux et faites de votre mieux pour qu’ils se sentent protégés.

Se comprendre soi-même

Vous pouvez vous mettre en colère, être de mauvaise humeur, vous plaindre ou critiquer, mais pensez vous êtes peut-être en sevrage d’hyperactivité.

Rester à la maison et ne pas savoir quoi faire peut vous faire dresser les cheveux sur la tête. Alors, comprenez ! Essayez de traduire ce temps en action.

Prenez du temps pour vous

Peut-être n’êtes-vous pas habitué à être avec votre partenaire et vos enfants toute la journée et être comme ça tout d’un coup, tout le monde enfermé dans la maison 24 heures sur 24, peut vous accabler. En fait, il est tout à fait normal que les disputes, les tensions et les traitements désobligeants augmentent…

Trouvez du temps pour vous, seul. Passez des appels vidéo avec vos amis, parlez avec eux, dites-leur comment vous êtes, ce qui se passe et ce que vous ressentez.

Éviter la surinformation

Ne passez pas toute la journée devant la télévision, à regarder le journal télévisé ou à lire constamment les nouvelles des journaux et des réseaux sociaux sur le même sujet. C’est inquiétant et peu informatif. Vous devez vous protéger contre la surinformation.

Jouer à

Ne passez pas tout votre temps à regarder des émissions et des films, revenez aux choses amusantes. Jouez avec votre partenaire, avec vos enfantsMême avec vos amis à distance grâce à une application ou un jeu en ligne.

Le jeu est une chose que les obligations quotidiennes vous ont fait perdremais vous pouvez le récupérer aujourd’hui. Vous serez impressionné par les bienfaits qu’elle vous apporte.

Les parents jouent à la maison

Préparez votre maison

On dit que la maison est le monde intérieur, donc essayez de faire chez vous ces choses que vous remettez à plus tard.

Préparez votre jardin, peignez quelques murs ou réparez la table que vous aviez en attente. Cuisinez la nourriture que vous aimez, commandez vos vêtements, vos placards, vos documents et même jetez ce que vous n’allez pas utiliser et choisissez ce que vous pouvez donner.

Un café virtuel ?

Utilisez l’appareil photo pour pour faire des rencontres numériques avec vos amis !Prenez un café virtuel avec eux !

Profitez de cette quarantaine pour parler à tous ceux avec qui vous avez dû parler, mais cela n’a jamais été possible. Il est temps !

Exercice

Installez une salle de gym à domicile. Mettre en place un circuit, transpirer, bouger. L’exercice physique favorise la ségrégation des endorphines et active la neuroplasticité, au-delà de l’activation positive des systèmes cardio-respiratoire et musculo-squelettique.

Femme travaillant à domicile

Réfléchir sur

Pensez positif. C’est un moment d’introspection et de réflexion pour pour faire un plan de ce que vous voulez faire cette annéeavec des objectifs et des buts minimums à atteindre et bien sûr des actions.

C’est une chance d’entrer dans la vie, ne l’oubliez pas.

Valorisez-vous, mais n’oubliez pas les autres

Valorisez-vous et le temps que vous passez avec les autres. C’est le meilleur tremplin pour grandir, construire une routine, créer, s’amuser. Une bonne estime de soi génère une adaptation positive et constitue la principale motivation pour agir.

Cette fois-ci est une excellente occasion de briser l’individualisme Nous devons être capables de transformer l’attitude récalcitrante à laquelle nous sommes habitués en solidarité, car ce n’est que de cette manière, ensemble, que nous parviendrons à sortir de cette crise.

Vous avez probablement peur, mais ne vous inquiétez pas. La peur est une émotion adaptative que l’être humain a utilisé pour s’adapter aux différents contextes qu’il a dû vivre. Je vous recommande de transformer la peur en action. Vous êtes la grande star en ce moment.

Mettons les choses au point. Et n’oublions pas que ce n’est pas à COVID-19 de décider, c’est à nous et à l’attitude que nous adoptons. Donc, marchons vers la vie.

Comments are closed.