UXDE dot Net

Le bonheur dans les moments difficiles, un acte de révolution ?

Posté par dans

Le jour du bonheur est célébré tous les 20 mars. Cette date a été décrétée par l’ONU en 2012 dans un but très concret : créer une prise de conscience afin que nous luttions tous pour nos droits à atteindre le bien-être, la joie et la pleine satisfaction. Maintenant, dans le contexte actuel, nous pourrions bien nous demander comment faire, comment trouver le bonheur dans les moments difficiles.

Comme on dit, faire face à des moments complexes fait partie de notre expérience de vie. Il n’est donc pas facile de trouver ce point culminant où nous nous sentons heureux au milieu de ces difficultés qui, de temps en temps, frappent à notre porte sans prévenir.

Cependant, il est important de savoir que ce concept comporte en fait plusieurs couches psychologiques et, même au milieu d’un océan de tempêtes, il est possible de se connecter à ce sentiment.

Il suffit de se rappeler, par exemple, la définition donnée par Aristote du bonheur. Pour le père de la philosophie occidentale, le bonheur est une activité de l’âme et n’est atteint que lorsque nous sommes capables de faire quelque chose de beau ou de bon. Par conséquent, le simple fait d’être vertueux, d’accomplir des actes nobles pour nous et les personnes qui nous entourent, devrait déjà être un bon élément pour ressentir ce bien-être.

Il s’agirait donc d’adapter notre approche et de prendre conscience de certains aspects de notre existence. Car malgré chaque assaut, chaque brèche et chaque étrange revers du destin, nous pouvons continuer à vibrer de cette émotion.

Des mains avec une colombe pour représenter comment atteindre le bonheur dans les moments difficiles

Le bonheur dans les moments difficiles, comment le trouver ?

Le mot bonheur a une origine curieuse et évocatrice. L’adjectif happy vient du latin, du terme felixqui signifie « fertile ». Ce mot a donc ses racines dans le monde agricole, dans la mesure où Les poètes romains appelaient « arbres heureux » ceux qui portaient beaucoup de fruits. Pline, par exemple, a parlé des arbres tristes, ceux qui ne fleurissent pas au printemps et ne portent pas de fruits en été.

D’une certaine manière, cette année 2020 semble être un terrain fertile pour les seuls arbres dont Pline parlait. Ainsi, et bien que l’ONU se concentre sur la nécessité de travailler ensemble pour mettre fin à la faim, aux guerres et aux inégalités sociales, il existe d’autres facteurs qui entravent notre capacité à être heureux.

Les troubles mentaux, les maladies, les pertes, l’incertitude économique et professionnelle nous placent sur cette corde raide où il est si difficile de garder notre équilibre.

Comment peut-on être des « arbres heureux » quand on traverse ce genre de situation ?

Engagements et objectifs essentiels

Le bonheur, c’est bien plus que le simple fait d’éprouver du plaisir. Plus encore que de réussir, que d’avoir des atouts, que de réussir. Le bonheur dans les moments difficiles vient du fait de se rappeler quels sont nos objectifsNous essayons également de comprendre le sens que nous donnons à la vie et de clarifier nos engagements.

Notre famille, nos amis, nos rêves et illusions ou l’engagement dans notre travail sont ces racines qui nous nourrissent, même dans les jours difficiles.

Un esprit flexible et un cœur fort

Avec une bonne approche mentale, il est possible de trouver le bonheur dans les moments difficiles. Il s’agirait de faire preuve de souplesse en fonction de chaque événement et de chaque circonstance. Ne pas résister ou lutter contre chaque changement, être ouvert et réceptif à chaque expérience afin d’en tirer des enseignements.

Si nous agissons comme ce mur qui n’accepte pas ce qui se passe, nous n’avancerons guère dans le voyage vital. Nous devons être calmes, ouverts d’esprit, équilibrés intérieurement.

D’autre part, en plus d’un esprit flexible, nous avons également besoin d’un cœur résistant. Qu’est-ce que cela signifie ? Cela implique, par exemple, de faire usage de la résilience. De même, de ce fil qui est l’amour-propre capable de réparer et de recoudre chaque blessure, chaque pièce détachée.

Un couple qui s'embrasse symbolise la façon d'atteindre le bonheur dans les moments difficiles

Renouer avec les choses simples de la vie

Le jour du bonheur devrait nous rappeler une formule essentielle qui ne manque jamais : appréciez les choses les plus élémentaires de la vie et vous trouverez une joie authentique. S’il y a une chose amusante dans les moments difficiles, c’est qu’ils enlèvent des couches. Il nous enlève, par exemple, le démon de la précipitation, le démon des obligations et des tâches en suspens.

Il nous dépouille de ce lourd sac à dos dans lequel nous avons accumulé des choses qui n’étaient pas vraiment si essentielles. Et soudain, nous réalisons à quel point notre existence est belle grâce aux faits les plus insoupçonnés. Rendez-vous dans une cafétéria avec un ami et discussion pendant des heures.

Se promener et se connecter avec la rumeur de la nature ou avec une rue bondée, effervescente de vie, de rires, de ce quotidien qui nous donne de l’énergie et de la motivation.

Le bonheur dans les moments difficiles est concentré dans les moments. En petits coups de pinceau où nous pouvons nous connecter avec les nôtres, où nous pouvons nous détendre avec quelque chose que nous aimons : de la musique, un bon livre, un dessin, un vieux film que nous ne nous lassons jamais de regarder…

En conclusion, comme Viktor Frankl l’a dit à juste titre, ce sont nos décisions et nos pensées qui favorisent notre bien-être, et non les conditions. Prenons soin de nos émotions, de notre approche personnelle pour qu’il ne manque pas une once de bonheur dans nos poches.

Comments are closed.