UXDE dot Net

L’écopathie, une stratégie pour prendre soin de votre santé émotionnelle

Posté par dans

L’écpathie est un processus mental précieux qui nous permet, entre autres, de limiter la contagion émotionnelle que nous recevons des autres. Il s’agit d’être conscient et de participer pleinement aux réalités émotionnelles des autres, mais sans jamais sortir de nos chaussures. Ce n’est que de cette manière que nous pourrons fournir une aide plus valable et éviter ces inondations émotionnelles qui nous bloquent souvent.

Une chose qui passe souvent inaperçue est le pouvoir de contagion des émotions. C’est une chose que nous savons tous, mais qui passe souvent inaperçue.

Le monde du cinéma l’utilise, ainsi que le neuromarketing pour concevoir des campagnes publicitaires, celles dans lesquelles ils parviennent à éveiller en nous un sentiment de ponctualité capable de dynamiser les comportements d’achat.

La sphère politique les utilise également dans ses discours, en instrumentalisant la peur pour gagner des voix dans un sens ou dans un autre. Les émotions non seulement nous inondent parfois, mais nous affectent au point de moduler le comportement.

Nous le ressentons dans certaines relations basées sur la dépendance et la manipulation ; nous le ressentons également lorsque nous passons du temps avec des personnes qui traversent des moments difficiles.

L’être humain possède une faculté exceptionnelle : la capacité d’empathie. Grâce à elle, nous comprenons les autres, nous nous identifions à eux et pouvons leur apporter aide, soutien ou réconfort. Maintenant, ce lien émotionnel doit être équilibré et ajusté. L’écpathie a ce but : servir de contrôle intentionnel sur les sentiments des autres.

Des filles qui parlent dans le champ symbolisant l'écpathie

L’écpathie comme stratégie pour construire des relations saines

Ce concept est relativement nouveau. Il est important de noter que le terme « ecpathie » a été introduit par le professeur de psychiatrie José Luis González de Rivera en 2005.

Dans la revue scientifique Psyché Lorsqu’il a publié ses travaux, il a par exemple mis en évidence l’influence de certaines personnes qui projettent leurs émotions sur d’autres dans un but clairement instrumental et nuisible.

Cela se voit souvent dans les relations les plus néfastes, ainsi que dans la personnalité psychopathe et sa capacité subtile à manipuler et à user émotionnellement les autres.

Il est également important de soulignerune réalité souvent vécue par tous les professionnels du secteur de la santé, telle que la fatigue de la compassion.

Cet état psychologique trouve son origine dans l’aide thérapeutique qui est fournie à la personne ayant besoin de soins ou d’assistance de quelque nature que ce soit. Peu à peu, la réalité délicate et vulnérable du patient finit par provoquer une usure évidente chez le professionnel, au point d’invalider son travail, de ne plus se sentir capable d’être utile.

Comme on peut le sentir, Il existe de nombreuses situations dans lesquelles la vulnérabilité des autres, ainsi que les mauvais arts et les manipulations que les autres nous infligent, nous infectent,nous inonder jusqu’à ce que nous modifions les valeurs, l’estime de soi et les concepts de soi. Il était donc nécessaire d’avoir un terme qui reflète cette stratégie très saine, l’écpathie.

Ecpathie et empathie, en quoi sont-elles différentes ?

L’empathie nous permet d’aller au-delà de notre propre réalité pour comprendre celle des autres. En d’autres termes, cette stratégie psychologique est comme un voyage chez les autres pour se connecter à leurs réalités émotionnelles, leurs pensées, leurs désirs et leurs comportements. Quelque chose comme cela nous permet de comprendre et d’agir en conséquence.

Or, comme nous l’avons souligné, l’empathie comporte un risque, à savoir que, lors de ce voyage aller, nous oublions parfois de revenir à nous-mêmes. En fait, c’est plus, On peut revenir à ses propres chaussures, mais on prend un bagage supplémentaire, un poids qui n’est pas le nôtre.

Ecpathie, en revanche, est un mot dérivé du grec (ek-patheia) et cela signifie « se sentir à l’extérieur ».. Cela se traduit par une série de stratégies très claires :

  • Réglementer le degré d’implication émotionnelle.
  • Il ne s’agit pas d’élever un mur pour empêcher l’autre de nous frôler avec ses affections. C’est mettre des filtres, c’est ouvrir des fenêtres pour regarder, mais sans sauter dans le vide. C’est rester à notre place pendant que nous visitons la maison émotionnelle de l’autre sans rien prendre.
  • De même, nous ne devons pas concevoir l’écpathie comme le contraire de l’empathie. En fait, il s’agit d’une qualité complémentaire et les deux doivent travailler ensemble en harmonie pour assurer notre bien-être.
Une femme et un homme assis et discutant

Comment puis-je activer mes compétences écpathiques ?

Il est clair pour nous que l’écpathie n’est pas seulement une compétition utile, mais une compétition nécessaire pour améliorer nos relations, pour gagner en bonheur et même en santé. Cependant, comment pouvons-nous éveiller notre potentiel écopathique ?

Le Dr González Rivera l’explique dans son document de recherche. Elle consisterait à travailler en trois dimensions :

  • Être conscient de nos propres émotions et aussi de nos vulnérabilités. Être connecté à notre réalité intérieure est la première étape et ce gouvernail dont nous ne pouvons être séparés.
  • Percevoir l’autre comme une personne distincte de nous. Leur réalité émotionnelle et la nôtre sont deux sphères différentes. Malgré cette délimitation, la proximité est possible et nécessaire pour se connecter et se comprendre.
  • Une fois que nous avons établi un lien avec la personne qui se trouve devant nous, nous devons revenir en arrière. Le Dr Rivera le définit ainsicomment établir un retour des sentiments à leurs sources initiales.En tant que stratégie, nous pourrions dire quelque chose comme « Je comprends ce que tu ressens, mais maintenant je te laisse avec tes émotions et je garde les miennes. C’est la seule façon de me protéger de vous et c’est la seule façon de mieux vous aider.

Pour conclure, nous avons affaire à un terme relativement nouveau qui passe dans le langage courant. Elle est intéressante, utile et, surtout, elle cherche à garantir un peu plus notre équilibre émotionnel.

Comments are closed.